Google Wave et la traduction collaborative

Ce matin, pendant mon jog, j’écoutais une émission de Mi5, qui traitait de Google Wave. On soulignait que ce nouveau outil de Google n’est disponible qu’en version prébêta pour l’instant, ce qui veut dire qu’il vous faut une invitation pour l’utiliser. (En passant, j’ai vingt-cinq invitations que je peux partager, si quelqu’un aimerait essayer cet outil. Envoyez-moi un courriel, et je vous enverrai une invitation).

Sur cette émission, on décrivait Google Wave comme étant un outil de collaboration qui vous permet d’échanger vos idées avec plusieurs personnes en même temps. Il s’agit en fait d’une façon d’échanger des courriels, de bavarder, de réviser et de rédiger des documents en collaboration avec vos collègues: c’est gmail, Google Talk, Twitter, Google Documents et un wiki dans un seul espace. Un outil prometteur, certes, mais les animateurs de Mi5 ont quand même constaté qu’il existe des limites à la version actuelle : c’est un peu compliquée, et il peu de personnes y ont accès.

Même avec ces défauts, Google Wave pourrait s’avérer un outil de collaboration bien adapté à la traduction collaborative. J’ai déjà décrit la façon dont je vais incorporer Google Docs dans mon cours d’initiation à la traduction vers l’anglais, alors ce n’est pas surprenant que je m’intéresse à cet outil. Il permettra aux étudiants de créer, de critiquer, de défendre, et de modifier leur traduction ensemble, en temps réel, sans avoir besoin de se rencontrer en personne. J’espère qu’il soit bientôt disponible au grand public afin que je puisse l’adopter dans mon cours et comparer les opinions de mes étudiants face à la collaboration avec Google Wave et Google Docs.

Si vous désirez regarder une vidéo qui montre 15 accessoires de Google Wave, il y en a une ici. Y a-t-il des traducteurs qui ont déjà utilisé cet outil pour réaliser un mandat de traduction ? Y a-t-il de professeurs qui pensent se servir de Google Wave pour encourager les étudiants à collaborer sur un projet ?